Les étapes de l'accouchement

La grossesse est différente pour chaque femme. Le processus du travail ne déroge pas à cette règle : la durée et la difficulté de l’accouchement varient considérablement d’une femme à l’autre, et même d’une grossesse à l’autre. Connaître les trois étapes de l’accouchement est primordial afin de vous aider à vous sentir suffisamment préparée pour cet événement.

Quand partir à la maternité ?

La date du terme arrive et vous ressentez des contractions utérines ? Le début du travail est le moins douloureux, mais le plus long des trois stades, il peut durer jusqu’à 20 heures pour les premiers accouchements. Au début du travail, les contractions se produisent toutes les 5 à 30 minutes, et durent généralement de 30 à 45 secondes. Pendant le travail proprement dit, vos contractions utérines sont plus longues (environ 45 à 90 secondes chacune), plus rapprochées (environ toutes les 3 à 4 minutes) et plus douloureuses. C’est alors le moment d’aller à la maternité. La première étape est la salle de pré-travail, appelée parfois salle de travail, où la sage-femme vous examine. Elle détermine alors si c’est pour maintenant… ou pas.

Selon le rythme et l’efficacité des contractions sur l’ouverture du col de l’utérus, la sage-femme prend la décision de vous renvoyer à la maison si la naissance paraît lointaine, ou de vous garder un certain temps dans cette sorte de sas, parce que le col est encore fermé, les contractions anarchiques et peu douloureuses.

Grâce à un monitoring (plus précis que l’auscultation à l’oreille), elle enregistre, d’une part, l’intensité des contractions de l’utérus, d’autre part, le rythme cardiaque du fœtus.

L’appareil de monitoring comporte un capteur de pression (pour enregistrer les contractions utérines), associé à un appareil à ultrasons (à effet Doppler) pour les battements du cœur. Cet appareil est posé sur le ventre de la maman.

Deux solutions :

  • soit la sage-femme estime que le travail n’a pas commencé, et elle vous dira de rentrer chez vous ;
  • soit elle estime que le travail a commencé, et vous serez surveillée jusqu’à ce qu’elle juge le moment venu de vous conduire en salle d’accouchement.

Phase 1 de l’accouchement : la dilatation du col de l’utérus

La sage-femme considère que l’accouchement est imminent quand les contractions utérines ne cessent de se rapprocher, et qu’elle constate la dilatation complète du col de l’utérus ainsi que la rupture de la poche des eaux (perte du liquide amniotique). Vous êtes alors conduite en salle d’accouchement, appelée aussi salle de naissance.

La sage-femme pose une perfusion dans une veine superficielle de votre avant-bras. Le monitoring est toujours en fonction. L’équipement nécessaire à la péridurale est mis à disposition de l’anesthésiste. La sage-femme peut avoir recours à des appareils de surveillance plus spécialisés, notamment un capteur du rythme cardiaque fœtal qu’elle pose sur la tête du bébé par voie vaginale. Le milieu n’est pas stérile, et l’autre parent, équipé d’une casaque et de surchaussures, peut rester aux côtés de la maman.

Les maternités sont dites de niveau 1 à 3 :

  • Niveau 1 pour des grossesses et accouchements à terme, a priori sans risque.
  • Niveau 3 pour les enfants grands prématurés (de moins de 33 semaines) ou porteurs d’une malformation devant être prise en charge immédiatement après l’accouchement.

Phase 2 de l’accouchement : la naissance du bébé ou expulsion

La deuxième étape de l’accouchement, est la naissance du bébé proprement dite. Les femmes ressentent alors une pression accrue au niveau du rectum, elles peuvent alors commencer à pousser. Cette étape peut durer de quelques minutes à quelques heures. La phase de la naissance du bébé a tendance à être plus longue si c’est un premier accouchement ou si vous avez eu une péridurale. La sage-femme indique quand pousser au plus fort des vagues de contractions, et quand vous reposer entre ces dernières, pendant les phases de latence. Si votre bébé se présente par le siège, une manipulation est alors nécessaire pour le retourner.

Après un certain temps et plusieurs poussées, le haut de la tête de votre bébé apparaît. Dès que la tête de votre bébé est complètement sortie, le reste de son corps suit rapidement. Des forceps, des spatules ou des ventouses sont parfois nécessaires pour aider l’expulsion. L’épisiotomie (une petite incision pour allonger l’ouverture vaginale) n’est plus pratiquée de manière systématique, la sage-femme ou l’obstétricien la pratiquera uniquement en cas de besoin impératif. Après la sortie de votre bébé, le partenaire ou la sage-femme coupe le cordon ombilical.

Phase 3 de l’accouchement : la délivrance

La troisième étape de l’accouchement consiste en l’expulsion du placenta, ou "délivrance", et ne dure généralement que 5 à 30 minutes. Après la naissance du bébé, il n’est pas rare que certaines femmes frissonnent ou tremblent. Le placenta se détache de la paroi de l’utérus et sort du vagin. Il peut le faire tout seul, ou il peut être nécessaire de pousser à nouveau. L’obstétricien vous le fera savoir, et pourra également masser l’utérus pour aider. Ensuite, vous recevrez peut-être des médicaments pour arrêter les saignements, et la sage-femme pourra recoudre les éventuelles déchirures qui se sont produites pendant la naissance.

Ramsay Santé : leader de la santé privée en France

Description

Premier groupe privé de santé en France, nous sommes présents sur tout le parcours santé des patients : en médecine, chirurgie, maternité, soins de réadaptation et santé mentale. Chaque année, nous accueillons 10 millions de patients dans plus de 400 hôpitaux et centres de santé en Europe.